Conseils pour acheter une assurance moto

Aujourd’hui, nous vous offrons quelques conseils pratiques qui vous seront d’une grande aide si vous voulez économiser sur votre assurance moto, prenez note et ne payez pas trop cher !

 

1. BIEN CHOISIR LE MODÈLE DE MOTO ET SA CYLINDRÉE

En fait, les tarifs d’assurance dépendent beaucoup de la puissance, de la cylindrée et du modèle du vélo que vous avez choisi. À ce stade, vous devez également garder à l’esprit que ce n’est pas parce que la moto est neuve est plus cher que le même modèle, mais pas nouveau, ce qui compte c’est la puissance de celui-ci.

Par conséquent, si vous êtes clair que vous ne voulez pas ajouter des euros à votre police pour le type de moto, rappelez-vous que les modèles pour lesquels vous aurez à payer plus se situent entre les véhicules entre 500 et 1000 cc et ceux qui ont entre 75 et 150 cc. Les motifs ? Le premier groupe de motocycles (entre 500 et 1000 cc) a le plus grand nombre d’accidents, tandis que le deuxième groupe de motocycles (entre 75 et 150 cc) est le plus courant chez les jeunes conducteurs.

 

2. NE SOYEZ PAS PRESSÉ ET COMPAREZ !

En tant que conseillers en assurance moto, notre conseil principal ne peut être autre : il est essentiel que vous preniez votre temps et que vous compariez différentes options lors de la location. Aujourd’hui, les nombreux comparateurs en ligne que nous trouvons sur le net nous permettent de rechercher très facilement, de chez nous, les assurances qui nous conviennent le mieux.

Vous pouvez également confier cette analyse à un groupe de conseillers et d’experts en assurance. C’est le cas de Peris, où nous vous aiderons à assurer votre moto sans frais supplémentaires. Sachez que les niveaux élevés de compétitivité du secteur de l’assurance vous permettent de trouver des propositions très intéressantes et des prix adaptés à vos possibilités.

 

3. COMPARER DES PRODUITS SIMILAIRES

Pour éviter les dernières surprises et finir par payer plus cher pour notre assurance moto, il est important de comparer les prix de produits similaires, en gardant toujours à l’esprit que nous offrons la même couverture. Par exemple, nous ne serons pas en mesure de comparer deux assurances moto de façon égale, si l’une d’entre elles inclut l’assistance routière et l’autre non.

C’est-à-dire que nous devons parfaitement comprendre ce qu’ils nous offrent. En comparant les comparateurs, nous concluons que même si nous pouvons trouver des prix plus bas, par exemple, dans l’assurance moto, ils ne comprennent pas les couvertures essentielles qui peuvent déclencher le coût final de notre assurance.

 

4. VOIR LE PRIX FINAL

Assurez-vous que le tarifier que vous utilisez est fiable et vous demande les données de base nécessaires pour pouvoir vous proposer un tarif. Les assureurs doivent savoir, par exemple, quel âge vous avez, dans le cas de l’assurance automobile, depuis combien d’années votre permis de conduire est en vigueur, ou dans le cas de l’assurance maladie, quel type d’assurance vous souhaitez (avec coassurance, sans coassurance, etc.). Si vous avez consulté votre police dans un système de tarification qui n’a pas exigé toutes les données nécessaires, vous vous retrouverez avec un taux indicatif mais non définitif.

 

5. CHOISIR LE MODE DE PAIEMENT LE MOINS CHER

Il est important que vous teniez compte de la forme de paiement qui vous permettra d’obtenir le meilleur prix. Parfois, le paiement de la prime en un seul paiement peut être moins cher que dans le mode de paiement fractionné, alors tenez toujours compte des deux méthodes et choisissez celle qui convient le mieux à vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *