Recommandé pour les motos neuves

Comme les prestations d’assurance dépendent de l’âge et de l’état du véhicule, il est fortement recommandé de souscrire une couverture complète, en particulier pour les motocyclettes plus récentes : Couverture partielle jusqu’à sept ans et couverture complète jusqu’à quatre ans après la mise en circulation. La question de savoir si la couverture d’assurance a toujours un sens ou non dépend avant tout de considérations budgétaires individuelles. Important : Une assurance tous risques est obligatoire pour les véhicules loués.

 

Des options supplémentaires sont généralement offertes dans la coque :

  • Effets personnels
  • Assurance des effets personnels transportés par le conducteur et le passager contre le vol et les dommages liés à un événement de coque.
  • Les valeurs monétaires telles que l’argent comptant, les cartes de crédit, les titres, les bijoux sont toujours exclus.
  • De même, les appareils électroniques, les vêtements de moto et les ustensiles professionnels ne tombent souvent pas sous le manteau.
  • Conclusion : Comme les objets transportés sont souvent déjà couverts par l’assurance du mobilier en cas de vol, ce composant n’est pas absolument nécessaire. Si vous disposez déjà d’un complément de coque pour l’assurance ménage, il est de toute façon superflu.

 

vêtements pour motocyclistes

  • Assurance contre les dommages accidentels aux casques et aux vêtements pour motocyclistes.
  • La protection contre le vol est également incluse si les ustensiles en question se trouvaient dans le contenant
  • protégé ou s’ils étaient protégés par un verrou de casque.
  • Partiellement inclus dans l’option « Effets personnels ».
  • Conclusion : Si vous avez déjà une assurance multirisque habitation, vous pouvez vous en passer.

 

Avarie de stationnement

  • Couvre les égratignures et les bosses causées à la moto garée par des tiers inconnus.
  • Couvre également partiellement les dommages causés par la peinture et la pulvérisation par des tiers inconnus.
  • Conclusion : Les conducteurs qui sont propriétaires d’un véhicule neuf et qui le stationnent fréquemment dans des stationnements publics devraient certainement considérer ce supplément d’assurance.
  • Aussi recommandé : protection contre les bonus et les négligences graves
    protection des bonus
  • Ce que l’on appelle la protection de bonus empêche que le niveau de bonus dans le système de primes de responsabilité et de couverture globale ne soit relevé après le premier sinistre de l’année, ce qui augmenterait la prime d’assurance l’année suivante. Il ne faut en aucun cas se passer de cette composante, car la protection du bonus est – surtout par rapport à une éventuelle augmentation des primes – très favorable.

 

Une protection contre la négligence grave est également recommandée. Par cet ajout, la compagnie d’assurance renonce au droit de recours ou de recours en cas de non-respect par négligence grave des règles de la circulation, comme le franchissement d’un signal d’arrêt ou la vitesse. Étant donné que la surcharge est habituellement minime et qu’une infraction aux règles de négligence grave peut se produire même une fois pour un conducteur prudent, ce module est fortement recommandé. Assurance accident, assistance et renonciation à la suspension : regardez de près
assurance accident.  Une protection supplémentaire est fournie par l’assurance accident, grâce à laquelle le conducteur et/ou les passagers peuvent être assurés contre les conséquences financières d’un accident. Cela vaut particulièrement la peine si vous voyagez avec des personnes étrangères ayant une mauvaise assurance accident. Si, en revanche, les conducteurs et les passagers résident en Suisse, ce module est généralement superflu, car vous êtes généralement assuré contre les accidents par votre employeur (si vous travaillez plus de huit heures par semaine) ou par la caisse maladie. Afin d’éviter une double assurance, l’étendue de la couverture de l’assurance doit être soigneusement examinée au cas par cas et comparée à la couverture accident existante.

 

Assistance

L’assurance mobilité, généralement appelée « assistance » ou « dépannage », apporte un soutien en cas d’urgence. L’étendue de la couverture varie en fonction de l’assurance et va du dépannage et du rapatriement du véhicule à l’hébergement et au voyage de retour des utilisateurs du véhicule. Si vous êtes membre du SDC ou déjà assuré via une assistance voyage, vous pouvez vous en passer en toute confiance. Dans le cas contraire, il est conseillé d’examiner de plus près cette composante (coûts d’un service de dépannage, considérations budgétaires, etc. Attention : Chez certains fournisseurs, cette couverture est automatiquement incluse dans l’assurance de couverture partielle.

 

Suspension sans sursis

Certaines compagnies d’assurance proposent également une renonciation à la suspension. Les motocyclistes ont ainsi la possibilité de s’abstenir de déposer leur plaque d’immatriculation pendant les mois d’hiver. Bien qu’une prime pour toute l’année soit alors due, la personne assurée bénéficie d’une remise de prime de 25 à 30 pour cent. Il faut déterminer au cas par cas s’il vaut la peine d’accorder une exemption de suspension. Cependant, si vous n’utilisez pas votre moto pendant tout le semestre d’hiver, vous roulerez généralement mieux avec une décharge du panneau de contrôle. Conseil : Les tarifs et l’étendue spécifique des prestations peuvent varier relativement fortement en fonction de l’assurance et de la police. Il est donc toujours utile d’obtenir plusieurs offres et de les comparer exactement entre elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *