Consommation de 11,4 litres d’alcool pur par personne et par an

 

En automne, l’OMS publie de nouveaux chiffres sur la consommation d’alcool. Contrairement à d’autres pays de l’UE, aucune tendance à la baisse n’est perceptible pour l’Allemagne.
En Allemagne, la consommation d’alcool par habitant est supérieure à la moyenne européenne et diminue plus lentement que dans de nombreux pays voisins. Vladimir Poznyak de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de l’Agence de presse allemande a déclaré que même dans les dernières enquêtes non publiées, il n’y avait pas de tendance claire à la baisse. « L’Allemagne ne suit pas la tendance générale européenne à la baisse et la consommation d’alcool est supérieure à la moyenne. »

Poznyak coordonne le programme de l’OMS sur la toxicomanie. Les nouveaux chiffres seront publiés à l’automne dans le Rapport de situation de l’OMS sur l’alcool. Poznyak a recommandé de limiter la consommation d’alcool aux prix minimums, d’interdire la publicité ou les avertissements sur les étiquettes et de limiter les ventes. « Je pense que les prix minimums sont une très bonne idée », a-t-il déclaré à la suite de la mesure introduite en Écosse le 1er mai. Des études montreraient que cela réduirait la consommation d’alcool.

L’Écosse est la première grande région où des prix minimaux ont été introduits partout. Il y a maintenant un prix minimum par unité d’alcool. Cela signifie qu’une bouteille de whisky de 0,7 litre à 40 pour cent d’alcool coûte désormais au moins 16 euros, un demi-litre de bière à quatre pour cent d’alcool au moins 1,13 euros.
La consommation d’alcool en hausse en Grande-Bretagne et en Autriche

Selon le « Status Report on Alcohol » de l’OMS de 2014, les personnes âgées de plus de 15 ans en Allemagne consommaient encore en moyenne 11,8 litres d’alcool pur en 2010. En Europe, la moyenne était alors de 10,9 litres. Cela correspond à environ 200 litres de bière, 90 litres de vin ou 25 litres de whisky.

Dans ses statistiques sanitaires générales, l’OMS a enregistré une baisse à 11,4 litres pour l’Allemagne d’ici 2016. Cela signifie que la consommation était plus faible dans presque tous les pays étudiés qu’en Allemagne : 9,2 litres en moyenne en Espagne, 8,7 litres aux Pays-Bas, 10,1 litres au Danemark, 11,7 litres en France et 13,9 litres en Russie.

La baisse en Allemagne entre 2010 et 2016 a donc été d’environ 3,4 pour cent. Dans presque tous les pays européens voisins, la consommation a diminué plus fortement. En Autriche, par contre, elle est passée de 10,3 à 10,6 litres selon l’OMS, et en Grande-Bretagne de 11,6 à 12,3 litres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *