HTC Desire 820, analyse et expérience utilisateur

Il y a de la vie au-delà de la famille One dans HTC, en particulier, la collection de smartphones correspondant à la ligne Desire est très étendue. Il comprend des terminaux de basse, moyenne et moyenne-haute gamme, pour tous les goûts et tous les besoins, bien que la plupart partagent des similitudes physiques.

La famille HTC Desire est organisée par leur nom de famille numérique, à l’exception du Desire EYE, un smartphone que nous avons récemment analysé et qui reçoit son nom grâce à la caméra frontale avancée qu’il monte (avec flash inclus). Aujourd’hui, nous allons parler de celui qui est juste une étape ci-dessous, voici l’analyse du HTC Desire 820.

HTC Desire 820 Review : Index

Caractéristiques

  • Design, matériaux et sensations
  • Écran
  • Appareil photo
  • Logiciel : Sense 6.0 et extras
  • Batterie
  • Conclusions et opinion
  • Score final

 

Caractéristiques techniques du HTC Desire 820

Les Taïwanais se distinguent dans ce Desire 820, surtout par son grand écran et son son, deux sections spécialement dédiées à tous ceux qui sont à la recherche d’un grand téléphone pour consommer du contenu multimédia.

Plus précisément, le HTC Desire 820 monte un grand écran de 5,5 pouces, dont l’écran LCD a une résolution HD (1280×720). Il est protégé par Gorilla Glass 3, bien que pour compléter le tout, nous aurions aimé que la résolution atteigne FullHD.

En tant que processeur, nous avons un Qualcomm

Snapdragon 615, un SoC 64 bits à huit cœurs qui combine 4 cœurs Cortex A53 à 1,5 GHz et 4 autres à 1,0 GHz. Il est livré avec 2 Go de RAM et 16 Go de stockage interne que nous pouvons étendre sans problèmes majeurs par carte microSD, supportant jusqu’à un maximum de 128 Go.

Spécifications du HTC Desire 820

  • 5,5 pouces IPS LCD HD (1280×720) avec Gorilla Glass 3 – 267ppi
  • Processeur Qualcomm Snapdragon 615 MSM8939 QuadCore 1,5 GHz
  • QuadCore 615
  • Processeur graphique GPU Adreno 405
  • 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire interne + carte microSD jusqu’à 128 Go
  • Arrière BSI 13MP f/2.2 avec flash LED – Caméra avant 8MP
  • Batterie 2600 mAh (non amovible)
  • connectivité LTE
  • Wifi 802.11 a/b/g/g/n, Bluetooth LE 4.0, capteur accéléromètre, proximité, gyroscope
  • A-GPS Glonass / MicroUSB 2.0
  • Android 4.4 KitKat avec Sense 6.0
  • Dimensions : 157,7 x 78,7 x 7,7 mm
  • Poids : 155 grammes

 

Pour le reste, nous avons un capteur BSI de 13MP pour la caméra arrière et un autre de 8MP pour l’avant, soulignant les selfies. La bonne nouvelle, c’est aussi l’intégration de la connectivité 4G pour profiter des tarifs et d’une plus grande couverture qui commence à exister dans les villes. L’ensemble est fermé avec une batterie de 2600mAh, qui ne peut pas être retiré et dans la section du logiciel nous avons Android 4.4 KitKat, personnalisé par la couche de HTC Sense 6.0, que nous allons discuter ci-dessous.

Conception et matériaux de construction

Suivant la ligne du précédent Desire, le 820 est présenté comme un smartphone-bar-phablet de grandes dimensions avec une finition presque unibody en plastique. C’est un grand, assez grand téléphone, pas seulement à cause de son écran de 5,5 pouces, mais parce que le travail de réduction des cadres et des biseaux n’est pas très important.

Le matériau prédominant est le plastique, puisqu’il est présent dans tout son corps à l’exception du cristal Gorilla Glass 3 qui recouvre l’écran. Dans notre cas, nous avons utilisé la version Santorin Blanc, qui combine le blanc et le bleu en bordure du téléphone, bien qu’il soit également vendu en blanc (Marble White) et en gris smoking.

La couleur est frappante parce qu’elle est assez intense, ce qui peut être plus attrayant, surtout pour le jeune public. Tout le plastique a une finition brillante, est très brillant et aussi glissant, beaucoup. Cette finition a un gros inconvénient : après des heures d’utilisation, elle a l’air si dégoûtante et se gratte facilement.

Malgré sa taille, le poids léger du Desire 820 attire vraiment l’attention lorsque vous le saisissez. Ce n’est pas qu’avec 155 grammes c’est le plus léger, mais a priori on a la sensation qu’il pèse peu pour ce qu’il paraît. Ces deux combinaisons, légèreté et finition plastique, renforcent cette sensation de smartphone de milieu de gamme.

Pour continuer avec la description physique, l’avant est dominé par l’écran de 5,5 pouces, et en haut et en bas se trouve la grille du double haut-parleur avec la technologie BoomSound qui sonne vraiment bien et grâce à sa grande séparation renforce grandement le son stéréo. Nous avons une LED de notification cachée sous la vitre, ainsi que la caméra avant et les capteurs typiques.

Quelque chose que nous n’aimons pas du tout : la barre noire où le logo HTC est placé. La même chose se produit avec la gamme One. Avec les boutons virtuels, la barre prend énormément de place, ce qui, s’il n’y en avait pas, donnerait un corps beaucoup plus compact. Au moins ceci est adouci grâce à l’épaisseur réduite, avec seulement 7,7 millimètres.

Les boutons de volume et d’alimentation sont concentrés dans le cadre droit, une position très confortable compte tenu de la taille du HTC Desire 820, et, comme nous l’avons dit, le dos n’est pas amovible, donc dans le cadre gauche nous avons un couvercle qui expose les trous pour la carte SIM (NanoSIM) et microSD. Le dos n’a pas beaucoup de mystère, il est complètement plat, lumineux et nous n’avons, dans le coin supérieur gauche, que la caméra.

La vérité est qu’il se distingue beaucoup, parce que ce détail vient aussi en bleu et est assez grand. Sa position ne me convainc pas, puisqu’il est une cible de coups et aussi, vu sa position extrême, il est facile de mettre un doigt sur la photo en saisissant le téléphone horizontalement, vous devez être attentif.

En général, la qualité de l’assemblage est bonne, il n’y a pas de fissures mais la matière plastique est bon marché. Sa facilité à piéger les empreintes digitales et les égratignures n’aide pas et, surtout, dans mon utilisation quotidienne, j’ai toujours eu « peur » si elle glissait hors de ma main.

Écran : 5,5 pouces HD pour consommer du contenu

Nous sommes arrivés à l’un des points qui met le plus en valeur la marque taïwanaise dans cette Desire 820 et n’est autre que son grand écran de 5,5 pouces. Orienté à la consommation de contenu multimédia, le 820 monte un panneau avec résolution HD, soit 1280×720 pixels avec matrice RVB traditionnelle et qui dans ces dimensions nous donnent 267ppi.

Ce n’est pas une densité brutale, comme celle que nous voyons aujourd’hui dans les hautes fréquences qui dépasse facilement les 500ppi, mais la vérité est que le panneau IPS se comporte très bien. Évidemment, à 5,5 pouces, le 820 crie pour un panneau FullHD et cela se voit dans le contenu. Pourtant, les angles de vue sont très bons, tout comme le contraste et le rendu des couleurs. Quant à la luminosité, à l’intérieur c’est plus que suffisant, bien qu’à l’extérieur on manque une étape de plus, quelque chose d’habituel.

Comme toujours, nous apprécions la taille pour naviguer, regarder des documents, des vidéos, des films, lire, jouer…. a l’air plutôt bon et accompagné par la paire de haut-parleurs HTC Boomsound expérience est renforcée.

Caméra : 13MP à l’arrière, 8MP à l’avant

Pas de technologie Ultrapixel, HTC mise sur un capteur BSI traditionnel dans ce Desire 820, un capteur 13MP avec ouverture f/2,2 et objectif 28mm, une formule qui a déjà été utilisée dans d’autres appareils de la famille et qui donne certainement un excellent résultat pour un smartphone de moyenne portée.

Avec une bonne lumière, que ce soit en plein soleil ou dans un intérieur bien éclairé, la caméra se comporte très bien, les images ont un haut niveau de détail, elles sont définies et les couleurs et l’exposition sont très bien réalisées. Peut-être que dans certains clichés, la couleur prend un ton plus jaunâtre, mais en général les photos sont très bonnes dans leur plage.

En intérieur ou avec peu d’éclairage la qualité souffre un peu, la mise au point prend un peu plus de temps à attraper le point et le bruit redouté apparaît, mais il n’est pas nécessaire de jeter les mains à la tête. Les photos en faible lumière sont un point à améliorer par tous les terminaux, mais on peut dire que ce Desire 820 se comporte assez bien.

L’application de la caméra HTC est très complète et avec des contrôles directs, nous avons un accès rapide aux réglages manuels tels que l’exposition, l’ISO, la mesure, les effets en direct, le verrouillage de la mise au point… ainsi qu’aux différents modes de prise de vue tels que HDR, Panoramique et plus.

D’autre part, HTC facilite également la création de vidéos grâce à Zoe, est une application très simple pour capturer, grouper, monter et partager des moments avec des connaissances. De plus, il est disponible en mode Lecture, ce qui lui permet d’être mis à jour fréquemment sans avoir à attendre les OTA du système.

D’ailleurs, n’oubliez pas les selfies, l’appareil photo avant de 8 mégapixels donne aussi un bon résultat, des images haute résolution et inclut des options logicielles telles que l’option photo bully ou une sorte de « mode beauté » pour retoucher la peau automatiquement.

Comme pour l’enregistrement vidéo, le HTC Desire 820 est capable d’enregistrer à 1080p à 30 images/seconde (également à l’avant) ou 720p à 60 images/seconde, et intègre des options pour régler la balance des blancs, l’exposition et plus encore.

Logiciel et expérience utilisateur : Kitkat avec Sense 6.0

Il n’y a pas de surprises ici, le HTC Desire 820 est actuellement vendu avec Android 4.4.2 KitKat, pour le moment il n’y a pas de données sur la date de mise à niveau vers Lollipop, mais nous espérons qu’il le fait parce que le matériel ne le sera pas.

A côté de KitKat nous trouvons une vieille connaissance, Sense, la couche de personnalisation que HTC introduit dans tous ses téléphones depuis des années et cette fois nous l’avons dans sa version 6.0. Il ne reste pas grand-chose à dire sur le sens que nous n’avons pas déjà dit. C’est l’une des couches les plus optimisées et la vérité est que dans ce 820 coule comme de la soie.

Personnellement, je suis plus attiré par Android dans sa version de stock, mais Sense est bien fini, du tiroir de l’application aux réglages les plus profonds, en passant par ce multitâche qui montre des mini aperçus des applications de la grille et, bien sûr, en mettant BlinkFeed en évidence.

Qu’est-ce que BlinkFeed ? Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, c’est essentiellement un panneau de nouvelles, un mur infini qui est placé sur le premier écran du bureau et que nous pouvons personnaliser afin d’avoir toujours des nouvelles d’intérêt en vue. Vous pouvez configurer les sources d’information et même ajouter au flux les mises à jour de nos réseaux sociaux.

En général, le Desire 820 se déplace très bien, les transitions sont rapides, fluides et je n’ai rencontré aucun problème avec les applications que j’utilise dans ma vie quotidienne. Le multitâche n’est pas instantané, mais il n’est pas lent du tout. Je veux dire, les applications sont montrées en ce moment, mais pour compenser un peu, le processus ajoute quelques animations plus longues.

Beaucoup de navigation sur le web, utilisation intense des réseaux sociaux, visionnage de vidéos, musique, jeux occasionnels… le HTC Desire 820 saura répondre aux attentes de l’utilisateur moyen. Le principal problème que j’ai rencontré dans ma vie avec lui n’a pas été lié au logiciel, mais à la taille et aux sensations que j’ai eues quand je l’ai saisi. Il est grand, glissant et, bien qu’il puisse être porté confortablement dans n’importe quelle paire de pantalons en raison de sa faible épaisseur, lorsque nous nous asseyons ou faisons un mouvement habituel, nous remarquerons qu’il est là et nous devrons l’enlever.

Batterie

Batterie non détachable, la tendance que de plus en plus de fabricants suivent. Dans ce cas nous trouvons une unité intégrée de 2600mAh de capacité, son autonomie ? en moyenne, bien que l’on puisse penser qu’elle est un peu courte à cause de sa taille d’écran, en utilisation réelle nous trouvons des consommations acceptables et avec lesquelles j’ai détaillé auparavant, c’est-à-dire une utilisation mixte, on arrive facilement à la fin de la journée.

Si nous contrôlons la luminosité et les connexions, nous pouvons même prolonger la batterie jusqu’au lendemain, bien qu’il soit tout à fait probable qu’il soit nécessaire de tirer le chargeur pour le terminer. Soit ça, soit activer le mode économie d’énergie.

Spécifiquement nous en avons deux, un moins agressif qui limite simplement le CPU et les animations et d’autre part le mode d’économie extrême qui limite toutes les fonctionnalités du mobile à l’essentiel : appels, messages, calculatrice et un peu plus, permettant une plus grande autonomie de la batterie et qui peut être très utile si nous sommes loin d’une prise.

Conclusions de l’analyse HTC Desire 820

Nous arrivons à la fin de l’analyse du HTC Desire 820. On y trouve une bonne option dans la moyenne-haute gamme, la vérité est qu’elle n’a pas vraiment de points négatifs, la caméra se conforme à ceux de son type, l’écran, bien qu’étant HD, est à la hauteur, est fluide, bouge bien, la batterie se conforme et en général nous n’avons aucune plainte de performance.

C’est une bonne évolution du Desire 816, que nous avons déjà analysé, bien qu’il ne représente pas non plus un saut brutal (ils partagent même certains composants, comme l’écran). Oui, vous avez sauté sur le processeur octacore et vous êtes prêt à profiter de Android Lollipop, mais vous devez d’abord attendre votre tour pour mettre à niveau. Le goût pour le design est subjectif, mais je pense que c’est son pire point. Les matériaux, bien que bien assemblés, pourraient en être d’autres, le rendent glissant et objectif des empreintes.

Comme pour les autres modèles de la gamme basse et moyenne de HTC, votre problème est le prix. Actuellement, il se déplace entre 300€ et 350€, une quantité élevée qui, en voyant les options, donne la possibilité d’acquérir jusqu’à un OnePlus One et, évidemment, s’améliore en tout et en plus à ce Desire 820.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *