La mode pour les adolescents : les conséquences sur le comportement

Comme on le sait, les adolescents semblent être « faits d’un moule », ils sont tous pareils : ils se ressemblent tous beaucoup dans leur apparence. On pourrait les comparer à des « chèvres qui suivent le troupeau » : le patron le fait d’une certaine manière et puis tout le monde l’imite, quelle que soit leur volonté et avec une bonne motivation pour agir ainsi. Ceux qui ne suivent pas la mode ne sont dans certains cas pas pris en compte, et sont automatiquement considérés comme des « perdants ». C’est mal de penser qu’un gars qui suit ses idéaux se fait taquiner par ses pairs.

Je pense que c’est la seule raison pour laquelle les adolescents suivent la mode. Pour être estimé par les autres, il faut être à la mode et si vous ne le suivez pas ou ne faites pas quelque chose d’autre que ce qui vous est dicté, vous avez peur d’être critiqué d’une mauvaise façon et d’être rejeté par le groupe.Parfois, c’est le groupe qui nous fait changer… devenir une sorte de meute. La différence est très banale : dans un groupe, les gens s’acceptent les uns les autres tels qu’ils sont alors que dans une meute, ils sont « façonnés ». pour que ceux qui font partie de la meute n’aient pas à avoir honte d’avoir des composants un peu trop « originaux ».

L’originalité et la personnalité sont aussi des aspects que la mode supprime. Il est très rare, en effet, de trouver quelqu’un qui surmonte les diktats de la mode, allant à l’encontre de tout le monde pour s’exprimer, sans problèmes, se sentant à l’aise, sans avoir peur d’être « rejeté » par les amis du groupe/de la branche.La mode, cependant, peut devenir sérieusement dangereuse : les diktats de la mode actuelle disent que, physiquement, il faut être mince et palestinien. Une fille en chair et en os est taquinée et insultée, et souvent ce sont les « cloches » qui l’alarment, sa fixation devient le régime. De cette façon, un chemin peut commencer qui montre la nourriture comme une raison d’exclusion des amis (comme une chose négative tout au plus) et doit donc être aboli.

Un autre facteur, parfois positif, parfois moins est la publicité à la télévision, par exemple dans les talk-shows, les émissions de télé-réalité ou même tout simplement le prétend. Avec une utilisation incorrecte et vulgaire de l’italien dans ces programmes sont lancés des tendances et des modes, beaucoup suivi par les garçons pour la forte pression qu’ils ont. Au contraire, il l’exige : ces publicités qui lancent toujours sur le marché de nouveaux produits tels que crèmes, mascaras et autres trucs, téléphones portables, vêtements, chaussures, etc… sont proposés en permanence, influençant évidemment les jeunes.Un conseil utile : suivez les tendances, mais seulement à certains égards. Et comment ils disent : « Tu dois toujours rester toi-même, et raisonner avec ta tête. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *